"Isolation" et art au Palais de Tokyo

Une nouvelle performance pour Abraham Poincheval au Palais de Tokyo

Lors de ses performances en solitaire, Abraham Poincheval, artiste français né en 1972 à Marseille, repousse ses limites physiques et mentales. La vie en autarcie, l’enfermement, l’immobilité ou la perte progressive des sens sont pour lui des moyens d’exploration du monde et de la nature humaine.

Jusqu’à la fin du mois de mars, l’artiste français Abraham Poincheval tente deux nouvelles performances artistiques au Palais de Tokyo intitulées « Pierre » et « Œuf ».
Pour l’une, « Pierre », Abraham Poincheval vivra en autarcie au sein d’une roche calcaire, survivant seul à ses besoins et fusionnant littéralement avec cet espace utérin qui lui fera office d’habitacle le temps d’une semaine. Ses sculptures habitables sont pour l’artiste un moyen d’explorer le monde qui l’entoure tout en repoussant ses limites à la fois physiques et mentales.
Après « Pierre », il réinvestira les espaces du Palais de Tokyo avec « Œuf », une performance durant laquelle il couvera des œufs de poule durant 21 à 26 jours jusqu’à leur éclosion.

pdt-2017-abraham-pointcheval-057-2-tt-width-653-height-978-fill-1-crop-0-bgcolor-ffffff
Abraham Poincheval, Pierre, 2017 © Palais de Tokyo

 

La pierre, est sculptée selon l’apparence corporelle de l’artiste, celui-ci pourra s’y glisser tout naturellement. La pierre restera ouverte avant et après la performance, permettant aux visiteurs curieux de découvrir l’équipement et la préparation nécessaires qui ont été pensés pour une telle performance.

Une véritable préparation en amont
Abraham Poincheval a confié au journal Libération «Je ne pourrai pas me gratter mais j’ai appris à faire comme les animaux, je me frotte aux parois.»
L’artiste a bien préparé son isolement, il disposera ainsi de tout ce dont il a besoin durant les semaines à venir.
Pour se nourrir,  il a prévu des purées et des compotes, des aliments faciles à stocker dans sa roche et surtout facile à manger, car s’alimenter dans si peu d’espace reste assez complexe.
Pour l’équipement, il sera équipé d’une lampe frontale, afin d’avoir un peu de lumière à sa disposition et d’une combinaison de skippeur.
Pour ses besoins naturels, il réutilise ses gourdes d’eau, embarque un pot plat comme ceux des kayakistes.
Pour avoir de l’air frais, une ventilation est creusée dans le plafond, lui apportant ainsi  un air rassurant.

Une chose est sûre, l’artiste OVNI du 21ème siècle n’est pas claustrophobe. Les curieux pourront découvrir cette étrange expérience jusqu’au 08/05/2017 au Palais de Tokyo à Paris. Les moins téméraires pourront s’intéresser au phénomène d’isolation à travers certains de nos articles : Quitter son quotidien pour partir vivre en autarcie sur une île Grecque  ou encore Ils ont vécu un an sur Mars.

Marjorie Planade

Publicités

2 thoughts on “Une nouvelle performance pour Abraham Poincheval au Palais de Tokyo”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s