Le Mobilab Sonĝo

Anton et Romane, jeune couple de la région de Lyon, veulent œuvrer pour la transition vers un monde durable. Pour cela, ils ont décidé d’aménager un camping-car en un espace où l’on peut vivre, non pas en autarcie, mais en totale autonomie. Leur but, grâce à ce véhicule, est de sillonner la France pour sensibiliser la population aux bienfaits d’une vie simple et respectueuse de l’environnement.

Anton et Romane se décrivent sur leur page Facebook comme deux amoureux de la nature, deux voyageurs curieux du monde mais aussi comme deux jeunes fiancés animés par les mêmes valeurs. Ils se sont rencontrés durant leurs études à Lyon et ont se sont lancés dans ce projet il y a plusieurs mois, en achetant ce véhicule d’occasion.

Leur véhicule, ils veulent pouvoir y vivre en autonomie, et ils ont pensé à tout ! Par exemple, leurs déchets remplissent un mini méthaniseur qui va leur permettre de produire leur propre gaz afin de cuisiner. Chaque espace du camping car est optimisé, ils disent l’avoir « conçu comme un vrai petit éco-système ».

Grâce à leur projet, Romane et Anton souhaitent rencontrer les acteurs de demain et échanger avec eux leurs pratiques et connaissances. Ils veulent aller chercher les gens qui ne sont pas encore sensibiliser à l’environnement et à l’autonomie. Pour cela, ils vont organiser des animations, ateliers, formations, projection de films… Ils ont prévu de voyager à travers la France pour ce projet pour une durée de trois à quatre ans.

La première étape de leur parcours était la biennale du design de Saint-Etienne, à partir du 25 mars 2017, où ils ont été invités !

Vous pouvez les retrouver sur Facebook : Mobilab Sonĝo !

Photo des Daft Punk

Daft Punk : Alive 2017 ?

Encore une rumeur ?

Chaque année, cette rumeur revient, mais pour 2017, on y croit. Le retour de Daft Punk, tant attendu, pourrait bien devenir réel ! Beaucoup d’indices laissent croire que le duo casqué le plus célèbre au monde revienne se produire en live cette année. Depuis 2007, le duo n’a plus donné de concerts, l’attente est longue pour les plus grands fans !

2017, la bonne année ?

10 ans plus tard, le grand duo pourrait faire son retour ! Entre l’apparition de mystérieux sites, des teasers étranges et des rumeurs persistantes sur leur participation aux plus grands festivals du monde, le doute et l’espoir sont présents. Malgré leur quatrième album, Random Access Memories, sorti en 2013, qui leur a fait remporter cinq Grammy Awards, ils ne sont toujours pas remontés sur scène. Pourtant, en 2017, l’espoir de les voir revenir tend vers sa concrétisation.
Il y a vingt ans, le duo français Daft Punk réalisant son album Alive 1997. En 2007, un concert a été donné à Bercy. Et si 2017 était la date suivante ?

Une vidéo intitulée Alive 2017

La vidéo en question : https://dailymotion.com/video/x587jjf
Cette vidéo a été uploadée sur un compte non officiel mais peut tout de même susciter l’intérêt des fans de Daft Punk qui espèrent un nouveau live du groupe, pour le 20ème anniversaire de Alive 1997.

Après Alive 1997, Alive 2007… Alive 2017 ?

Un groupe mystérieux

« Les Daft Punk ont décidé dès le début de leur carrière de ne jamais montrer leur visage. Si certains disent que c’est par timidité, d’autres avancent l’argument que c’est pour qu’on se concentre davantage sur la musique. Créant une véritable fascination, leur démarche, assez commune à l’époque dans le monde de l’électro, est devenue un argument marketing. » (D’après Virgin Radio)

Photo du jardin

L’autarcie alimentaire

Jean-Claude et Valérie Moguet, jeune couple de retraités, ont décidé changer de mode de vie et de s’éloigner des méthodes de consommation alimentaires habituelles. En effet, ils souhaitent retrouver les valeurs d’antan où l’argent n’était au centre des préoccupations. Depuis 2009, ils vivent donc isolés dans leur jardin, au coeur du Médoc.

Vivre de troc et d’eau fraîche

Le couple a acheté un terrain pour y faire pousser ses légumes et élever ses animaux. Leur rêve est de tomber dans un système à l’ancienne où le troc et l’échange de savoirs-faire sont la principale monnaie. Par exemple, pendant la construction de sa maison (en bois et en torchis, comme à l’époque), M. Moguet a fait appel à son voisin pour faire l’électricité de la batisse et, en échange, il lui fais des murs quand son voisin le lui demande. En effet, Jean-Claude Moguet a travaillé dans le bâtiment pendant de nombreuses années, il pense, d’ailleurs, que l’on peut faire beaucoup avec pas grand chose, notamment avec du matériel de récupération.

Un potager qui fait saliver…

Dans leur jardin, Jean-Claude et Valérie Moguet ont toutes sortes de denrées alimentaires ! On trouve de nombreux légumes : tomates, citrouilles, courgettes, pommes de terre… mais aussi des arbres fruitiers ! Grâce à leur poulailler, ils produisent également leurs oeufs. Leur production personnelle leur permet d’atteindre une autarcie alimentaire quasi totale. Ils disent ne manquer que d’huile et de farine, ce à quoi ils veulent remédier dans les années à venir, en entrant en collaboration avec d’autres producteurs.

Une vie sans revenus ?

Pas totalement… Afin de se fournir les denrées qu’ils ne peuvent pas produire, le couple a décidé d’ouvrir les portes de son immense jardin aux intéressés ! Les visiteurs peuvent donc découvrir des variétés de tomates ou encore de melons, mais aussi une race de moutons en voie d’extinction ! Un parcours ludique est même prévu pour les enfants, le couple a pensé à tout.

Le jardin conservatoire Flore et Vie est ouvert tous les après-midi en été. 3€50 pour les adultes et 2€ pour les enfants. Allez vite le découvrir !

Si vous ne pouvez pas sortir ou n’êtes pas intéressés, nous vous proposons également de découvrir un de nos articles humoristiques : 8 raisons de vivre en autarcie

Desert d'Oman

Partir travailler dans le désert…

C’est le défi que s’est lancé Gauthier Toulemonde, chef d’entreprise. Dimanche 5 mars 2017, après quatre jours de voyage à dos de chameau, ce patron est arrivé dans le désert d’Oman, dans un campement où il va vivre seul pendant quarante jours. En autarcie totale, M. Toulemonde n’aura avec lui qu’une tente rudimentaire, un peu de nourriture et un chien, afin qu’il se sente moins seul.

Dans ce désert d’Oman, les conditions de vie ne seront pas toujours faciles pour Gauthier Toulemonde. En effet, les températures peuvent monter jusqu’à 40°C, une chaleur difficilement supportable, physiquement comme mentalement, seul, en plein milieu du désert. Sans oublier que des vipères, scorpions ou araignées dangereuses pourraient s’inviter près de son campement… En cas de problème, le village le plus proche se trouve à quatre jours de marche.

Une cause à défendre :
Habitué au travail en région parisienne, ce chef d’entreprise croit au télétravail. Il le définit comme étant une solution d’avenir pour les problèmes d’emploi. Pour cette expédition, il emporte avec lui tout le matériel nécessaire afin de pouvoir continuer à travailler normalement, comme s’il était à Paris. Dans son sac : des ordinateurs militaires, un capteur pour avoir Internet, un téléphone satellite, des panneaux solaires et quelques batteries de secours; tout ce qu’il lui faudra pour tenir plus d’un mois en plein milieu de nulle part !

D’après Félix Mazet, pour leparisien.fr

Jardin botanique chinois

L’autarcie informationnelle : l’exemple de la Chine

L’autarcie informationnelle : l’exemple de la Chine

L’administration générale de la presse et de la publication (GAPP), organe administratif régulant les médias en Chine, a interdit la diffusion du film Django Unchained dans les cinémas du pays. La raison avancée serait la nudité de certaines scènes, mais certains internautes mettent à jour le problème du thème du film : Django, esclave libéré, fait parler la loi au travers de son fusil au nom de l’amour et de la liberté. C’est un message jugé dangereux pour la population chinoise, « préservée » des pensées impures de l’occident par le Parti Chinois.

django_unchained
Affiche du film Django Unchained

Le 16 avril 2013, la GAPP a franchi une nouvelle étape dans l’autarcie informationnelle, en annonçant l’interdiction pour les médias chinois, de citer des sources étrangères non approuvées par le gouvernement.

La Chine est bien connue pour son contrôle strict de l’accès aux ressources sur le web. Avec le développement du miccro-blogging et son utilisation croissante comme source par la presse depuis la fin des années 2000, la Chine a durci sa politique en novembre 2011. Ainsi, elle interdit aux journalistes d’inclure dans leurs articles des informations directement issus de ces sources d’informations, afin de contrôler la rumeur.

Vous souhaitez en savoir plus ? Vous pouvez consulter un article similaire dédié à la Corée du Nord.

D’après sicw-news.com

Figurine tenant une loupe

L’autarcie informationnelle, nouveau risque des usages informationnels ?

L’autarcie informationnelle, ou enfermement communautaire, est un nouveau risque de la société d’information. En savoir plus sur la page de définition.

Les nouvelles pratiques de recherches, telles que le choix préalable de sources avec la personnalisation et l’adaptation aux besoins des usagers, la généralisation du « push » (c’est à dire, l’information « poussée » vers l’usager) ou encore la recherche par le biais de réseaux personnels ou de communautés renvoie à de nouvelles modalités de validation de l’information. En effet, les usagers font désormais confiance à des pairs ou à des proches pour la retranscription de l’information et font des choix personnels de sources fiables.

Mais les nouveaux outils et les conséquences de ces usages informationnels font émerger de nouveaux risques :

  • l’idéologie dominante de la “popularité”
  • des risques “d’autarcie informationnelle”, également appelée “enfermement communautaire”.

D’après K. Collet-Thireau et F. Thiault