"Autarcie informationnelle"

Les moines cisterciens coupés du monde extérieur

 

« 1. Aucun de nos monastères ne doit être construit dans les cités, les châteaux, les villes, mais à l’écart de la fréquentation des hommes.
2. La Règle de Saint Benoît sera connu de tous de la même façon et observée de la même façon (…) » 

Extrait des Statuts cisterciens de 1134.

 

La vie des moines

L’organisation de la vie des moines est dictée par la Règle de Saint Benoît. Le silence faisant partie de la règle, les moines communiquent entre eux par des signes.
La société monastique est hiérarchisée entre les moines, souvent issus de la noblesse, et les frères convers, frères laïcs, le plus souvent venus de la paysannerie et ayant prononcés de simples voeux ; leur fonction consiste à décharger les moines  de travaux manuels, notamment l’exploitation des champs éloignés du monastère.
Tous les moines ont une fonction particulière (prieur, chantre, sacristain, infirmier, portier, cuisinier, jardinier…)

Des journées chargées
La journée des moines se partage entre les offices, la lecture, le repos, le travail manuel et intellectuel. Aussi,  4 à 6 heures quotidiennes sont consacrées au travail manuel, mais aussi à la prière et la lecture individuelle.
Le caractère répétitif des offices (7 de jour et 1 de nuit) rythme la journée à des horaires différents selon la saison. En effet, le premier office  réveille les moines. Puis les autres moments de prières rythment la journée.

Une tenue spécifique
Les moines Cisterciens sont vêtus d’une tunique et d’une coule en laine écrue non teintée, d’où leur nom de « moines blancs ».

Autarcie Informationnelle
Costume des moines Cisterciens

 

 Un sacré commerce

Au-delà de leur immense patrimoine foncier, c’est l’instauration d’un excellent réseau commercial qui donne aux cisterciens une puissance économique de premier ordre. En effet, ce commerce authentique qui véhicule des valeurs est prisé par beaucoup de consommateurs, car ils ne craignent pas de se faire avoir.
Pour rassurer encore plus les consommateurs, ces moins ont d’ailleurs créé il y a 20 ans  un label « Monastic » , à l’époque où le fromage Chaussée aux moines est arrivé sur le marché. Les moines craignaient la concurrence déloyale.

 

Si ces moines font du commerce c’est pour financer la rénovation des bâtiments, ainsi que leurs repas, leurs frais et les salaires des laïcs qui travaillent pour eux. Au quotidien, ils continuent de prier et de vivre de manière très frugale.

Publicités
Plage d'une île grecque

Quitter son quotidien pour partir vivre en autarcie sur une île Grecque

Depuis 2010, la communauté Free and Real est installée sur l’île d’Eubée, en Grèce, pour expérimenter un mode de vie écologique et indépendant.

Une autarcie pour le bien de la planète ?
Free and Real, née en 2010 dans l’esprit d’Apostolos Sianos. Un jeune webdesigner, persuadé que «la manière dont nous traitons notre planète n’est pas la bonne», a décidé de quitter son quotidien et sa famille, pour s’installer sur l’île d’Eubée avec quelques amis; Afin de ne plus dépendre de personne, se nourrir grâce à lui seul. Free and Real, c’est surtout un mode de vie écologique jusque dans les moindres détails. Panneaux solaires, nourriture bio, etc.
Dans cette communauté, tout est fait pour réduire au maximum son empreinte écologique. Au niveau du logement, chaque résident occupe une yourte personnelle ou collective.

«Une aventure humaine fantastique»
Les curieux sont de plus en plus nombreux à venir de toute la Grèce et l’Europe, pour assister à des ateliers organisés par les porteurs du projet, ou bien encore tenter de rejoindre la communauté grandissante.

Une indépendance pas si totale que ça 
Afin de faire fonctionner le village, les bénévoles ont besoin d’un minimum de revenues. Les bénévoles qui habitent l’île à demeure ne déboursent pas d’argent, les visiteurs ponctuels doivent débourser 12 euros par jour pour les repas, ainsi que pour l’hébergement. Une correcte somme que la communauté utilise pour acheter quelques aliments non produits sur place et régler de faibles frais d’Internet et d’électricité.  (Bien qu’un seul campement n’utilise ces systèmes)

Free and Real vise à promouvoir un mode de vie à long terme basé sur la communauté, la fraternité et le respect de l’individu et de la vie privée.
Une expérience de quelques mois, années ou bien d’une vie, et vous, seriez-vous prêt(e) à partir vivre une telle aventure ? Si vous hésitez à vous lancer dans l’aventure vous pouvez d’abord visionner un film / documentaire  sur l’autarcie.

D’après l’article des Inrocks du 14 février 2016 (de Daphnée Breytenbach)